BD autochtone vs BDs des 2 autres cultures canadiennes/Indigenous Comics vs. Comics from 2 Other Canadian Cultures

Étude comparée des bandes dessinées autochtones et des bandes dessinées des deux autres cultures canadiennes

Responsable du projet : Sylvain Rheault

La plupart des bandes dessinées autochtones ont vu le jour depuis les années 2000. Il s’agit donc d’un phénomène relativement nouveau. Depuis plusieurs années, des recherches comparatives analysent en paralèlle les oeuvres littéraires francophones et anglophones au Canada. Il est maitenant temps de faire une place à la BD autochtone et de la comparer aux productions des deux autres cultures canadiennes.

L’analyse soulève de nombreuses questions intéressantes, et parmi les premières qu’on se propose d’étudier figure la question de la langue. Les bandes dessinées autochtones sont majoritairement publiées en anglais, pour un public anglophone. Certaines sont traduites en langues autochtones ou en français. Il y a évidemment des contraintes de marché, mais aussi une volonté de toucher une majorité de nations autochtones, qui ne parlent pas la même langue. À quelles  contraintes linguistiques les auteur.e.s, les dessinateurs.trices et les éditeurs.trices doivent-ils faire face et quelles sont les stratégies innovantes qu’ils emploient pour toucher le plus grand public possible sans compromettre le contenu autochtone de l’oeuvre?

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :