Festivals BD au Québec/Comics Festival Québec

Les festivals de bande dessinée et les Comics conventions au Québec : dialogue ou deux solitudes ?

Responsable du projet : Sylvain Lemay

Les festivals et les conventions de comics sont l’occasion pour l’amateur de bande dessinée de rencontrer des auteurs, compléter sa collection, obtenir des dédicaces ou des commissions, visiter des expositions et pratiquer le cosplay

Au Québec, il existe des festivals de bande dessinée depuis 1975 (Université de Montréal) et des conventions depuis 2006 (Place Bonaventure). Des événements autour du manga sont également organisés dans la belle province, notamment l’Otakuthon à Montréal depuis 2006 et le G-Anime à Gatineau depuis 2009.

Le Québec, lieu de rencontre de différentes cultures, notamment française et américaine, permet-il à ces amateurs et à ces professionnels de dialoguer et d’échanger ou illustrent-ils au contraire les deux solitudes canadiennes ?

Nous nous proposons d’étudier, après un bref aperçu historique, les modes de fonctionnement des festivals de bande dessinée, des conventions de comics et des animes en nous intéressant plus spécifiquement aux ponts que certains de ces événements ont bâti ou, au contraire, en soulignant l’absence de dialogues entre ces différents mondes de bédéphiles qui bien que s’intéressant tous à la bande dessinée, se concentrent tous sur un corpus bien défini.

Une attention particulière sera portée aux éditeurs, libraires et distributeurs présents dans des événements récents. Les auteurs invités nous permettront de constater les croisements ou l’absence de croisements entre ces deux univers.

Ces observations seront mises en parallèle avec deux événements du Canada anglais ayant ouverts leurs portes à la réalité francophone : la présence d’éditeurs francophones au Toronto Comics Art Festival (TCAF) et la remise des prix Shuster Awards souvent remis lors de Conventions en Ontario et en Alberta.

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :